Publication Business Performance

Instaurer un sentiment d’urgence pour conduire le changement

Publié le 27/09/2017 | Business Performance Department

La capacité à changer est un enjeu majeur pour l’entreprise. Des organisations ont disparu faute d’avoir su s’adapter aux évolutions de leur environnement et rester compétitives.

Pour instaurer un changement dans une organisation, l’un des facteurs les plus importants est que les équipes se rendent compte de la nécessité de ce changement.

Or, il existe plusieurs causes d’échec d’un changement dans une organisation et l’une des principales causes est le sentiment d’autosatisfaction des travailleurs dans l’entreprise.

Parmi les sources d’autosatisfaction:
• Absence de crise majeure et visible
• Trop de déclarations optimistes de la part des cadres supérieurs
• Mauvais choix d’indicateurs de performance
• Trop de déclarations optimistes de la part des cadres supérieurs
• Une culture anti communication des mauvaises nouvelles, peu transparente
• Pas assez de retour d’informations sur les performances provenant des sources extérieures
• Manque de veille concurrentielle

De ce fait, il faut faire en sorte qu’on se rende compte de la situation de départ, empêcher les cadres de se complaire dans l’autosatisfaction et instaurer un sentiment d’urgence.

Ce sentiment d’urgence est renforcé par :
• L’élimination de l’opulence ostentatoire au sein de l’entreprise
• La fixation d’objectifs qu’on ne peut facilement atteindre avec les méthodes et moyens habituels
• Plus de Communication et Focus sur les performances démontrant des faiblesses
• Plus de confrontation des cadres aux clients, fournisseurs et actionnaires insatisfaits
• L’instauration de plus de transparence et plus de communication interne sur les problèmes de l’entreprise et sur les risques encourus
• La mise en avant des faiblesses par rapport à la concurrence et des menaces
• La création d’une crise artificielle invoquant des pertes financières.

Ce n’est qu’une fois le sentiment d’urgence instauré et que la quasi-totalité des dirigeants sont convaincus de la nécessité de changer que l’on peut commencer à investir dans un changement.